Derniers sujets
» Assemblée Générale du Comité Languedoc-Roussillon des Joinvillais , samedi 17 février 2018 à Cabrières dans le département de l'Hérault (n°34)
Dim 18 Fév - 16:58 par marsouin Châtenay 92

» Cérémonie commémorative des militaires Français morts à la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie , à Port-Vendres le mardi matin 05 décembre et le soir à BAGES.
Mer 6 Déc - 15:39 par marsouin Châtenay 92

» Cérémonie de remise du fanion de la Préparation Militaire Marine a eu lieu le Samedi 2 décembre 2017 à la Caserne Gallieni de Perpignan .
Dim 3 Déc - 19:13 par marsouin Châtenay 92

» Hélicoptère Sikorsky H-34
Ven 1 Déc - 17:09 par marsouin Châtenay 92

» Hommage à l'Adjudan-Chef Jean-Pierre MARCEL , ancien combattant d'Algérie en AFN .
Sam 25 Nov - 18:31 par marsouin Châtenay 92

» Commémoration du 99ème anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918 , à Bages (66) FRANCE .
Sam 11 Nov - 15:03 par marsouin Châtenay 92

» 47ème anniversaire de la mort du Général-de-GAULLE , jeudi 09 novembre 2017 à Toreilles (66), FRANCE .(Photos de Raphaël)
Sam 11 Nov - 7:46 par marsouin Châtenay 92

» PGM Hécate II. (Source Wikipédia)
Dim 5 Nov - 14:33 par marsouin Châtenay 92

» Information sur l'Union des Blessés de la face , de la Tête ou du cou (UBFT) , plus connue sous le nom de << Gueules Cassées>> .(source du magazine de la CARAC).
Sam 28 Oct - 14:20 par marsouin Châtenay 92

» Remise de la Croix du Combattant Opex le 11 novembre 2011 .
Sam 28 Oct - 7:46 par marsouin Châtenay 92

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 96 le Mer 7 Déc - 19:55

Inauguration d'une stèle à Reims "Rhin et Danube"

Aller en bas

Inauguration d'une stèle à Reims "Rhin et Danube"

Message  marsouin51 le Mar 26 Avr - 11:07



Inauguration d'une stèle à Reims « Rhin et Danube »
Publié le lundi 25 avril 2011 à 10H14

La stèle a été inaugurée en présence des anciens de la 1re armée et d'une quarantaine de porte-drapeaux.

REIMS (Marne) Les anciens de la 1re armée française ont récemment inauguré une stèle à la mémoire de leurs camarades tombés pour la France.
«AUX combattants de la 1re armée 1944-1945 morts pour la France », l'inscription est sobre, l'hommage digne, la stèle éternelle dans le patrimoine mémoriel de la cité.
Mercredi à 11 heures, au quartier de l'Europe, à l'intersection de l'avenue de Lattre de Tassigny et de la rue Saint-Exupéry a été inauguré le monument à la mémoire des anciens de la 1re armée française « Rhin et Danube ». Les anciens combattants des différentes générations étaient présents porteurs de la même émotion dans la solidarité du souvenir avec des frères d'armes morts au champ d'honneur. Il y avait de la gravité, de la sincérité dans les retrouvailles, des interrogations des passants vite rassurés par la pertinence de ce rassemblement. Il y avait ces jeunes enfants souriants et démonstratifs du centre social Europe, massés derrière la grande vitre du 1er étage. Ils avaient interrompu leur activité et faisaient des signes amicaux en direction de ces vieux messieurs porteurs d'une cape, d'un calot, d'une casquette, d'un béret. Quelques habitants du quartier étaient présents, en anonymes pour remercier ces aînés dont ils ne savent pas grand-chose, mais dont l'initiative les touche. Il y avait une quarantaine de porte-drapeaux fiers de laisser claquer au vent une étoffe tricolore dont les lettres d'or en relief sont un résumé glorieux de quelques-unes des plus belles pages de notre histoire. Et comme le soleil était au rendez-vous, la lumière du temps présent réchauffait les âmes avant le silence brutal, celui du recueillement et du dévoilement de la stèle.

Oubli impossible
Le colonel Jean-Michel Meyer, commandant la BA 112 « Marin-la-Meslée », commandant d'armes de la place de Reims, le lieutenant-colonel Vilfrid Maack, ancien du 5e régiment de spahis marocains et président départemental de Rhin et Danube, Jean-Claude Laval adjoint au maire de Reims, mettaient au jour des Rémois, cette pierre rendant l'oubli impossible. Une section du 40e RA rendait les honneurs.
À cet instant, les anciens dont les décorations révèlent autant de citations et illustrent le courage des braves au feu étaient avec leurs camarades partis trop tôt. Quelques mains tremblaient, des visages étaient figés, quelques larmes perlaient, les vieux soldats communiaient au passé et priaient pour que la jeunesse d'aujourd'hui n'oublie pas leur épopée. Cette stèle est un aboutissement qui résulte d'une détermination intacte, celle des anciens de « Rhin et Danube » et l'écoute bienveillante de la ville de Reims.
Quoi de plus naturel alors que de Lattre s'était déjà distingué héroïquement au printemps 1940 à Rethel avant d'entamer ce périple l'amenant à conduire cette 1re armée qui a libéré le tiers de la France métropolitaine.
Quoi de plus logique que Reims, ville ou a été caché Bernard de Lattre de Tassigny, le fils, lui même mort pour la France en Indochine se remémore un grand nom qui fait honneur au drapeau. Autour des derniers survivants, le relais du temps de l'histoire s'affirme. Cette stèle en témoigne. Elle évoque des soldats qui ont donné leur vie pour leur pays. Elle concourt à l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.
avatar
marsouin51

Messages : 41
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 60
Localisation : Witry-Lès-Reims -Champagne Ardenne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum