Son combat pour des héros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Son combat pour des héros

Message  marsouin51 le Lun 14 Mai - 9:22

Son combat pour des héros
Le nez du bombardier Judith Lynn.



BOURGOGNE (Marne). Sébastien Nicolas, passionné d'Histoire, se bat pour que soit érigée, à Bourgogne, une stèle à la mémoire des aviateurs tombés pour notre pays.
SÉBASTIEN NICOLAS, 35 ans, technicien de maintenance dans une enseigne de grande diffusion, sapeur-pompier bénévole de la commune d'Auménancourt, petit-fils de M. Nicolas, centenaire du village dont l'anniversaire a été célébré en 2011, est un passionné de l'Histoire de France.
C'est ainsi qu'il consacre une partie de son temps libre à la collecte d'informations, de documents, de photos de notre patrimoine historique. Ses recherches sur la Deuxième Guerre mondiale, plus spécialement sur la région de Reims et la regrettée BA 112, l'ont amené à retrouver un membre de l'équipage d'un des deux bombardiers américains abattus par la DCA allemande qui occupait alors la BA 112 le 1er avril 1944.
Du Judith Lynn, qui s'est écrasé à proximité de Bourgogne, on ne relève aucun survivant ; du Libérator B24 n°42-100248, sur la BA 112, un seul, Franck Zywniczynski, a survécu à l'attaque. Il occupait un poste de tireur à bord. La mort de ces jeunes soldats américains reste en mémoire non seulement des familles américaines mais également françaises.
Après des années de recherches, Sébastien Nicolas a retrouvé Franck Zywniczynski, qui n'a pas eu la possibilité de revenir sur notre territoire ; il est décédé en juillet 2010. En revanche, sa famille vient en Europe régulièrement, très souvent en France. Sébastien Nicolas a rencontré Jerry Evers, de Charlotte en Caroline du Nord. Il est le mari de la nièce de Jack Mac Callen, opérateur radio de l'appareil de Franck Zywniczynski. C'est d'ailleurs lui qui a rapporté le témoignage de Franck Zywniczynski. Jerry Evers, steward d'une compagnie aérienne américaine, s'exprime dans un français parfait, il a un site Internet. Des liens d'amitié se sont noués entre les deux familles.
Sacrifices des Alliés
Point n'est besoin de rappeler que la famille Nicolas est très attachée aux valeurs d'entraide, de solidarité, depuis bien des générations. Très reconnaissante des sacrifices de nos Alliés pendant les deux guerres, de ces jeunes appelés ou engagés qui ont tout laissé dans leurs pays respectifs, familles, amis, métiers, pour que la paix et la liberté triomphent sur notre vieux pays. Certains corps ont été rapatriés aux États-Unis, d'autres ont été regroupés dans un cimetière américain à proximité d'Épinal.
Alors chaque année, à l'endroit où a eu lieu le crash, à l'entrée de Bourgogne, ils vont poser une croix en hommage et des fleurs à ceux qui ont donné leur vie. Mais hélas, le sens du patriotisme n'est pas le même pour tous, la croix est posée en retrait de la chaussée, pas sur le terrain cultivé, mais cela gêne la DDE pour la tonte le long de la route.
Sébastien se bat pour que l'on installe une stèle à la mémoire de ces héros, par exemple à Bourgogne, sous les arbres si l'on ne peut pas le faire le long de la route. Des courriers ont été adressés aux différentes autorités dont le conseiller général. Tous sont restés sans réponse. Il pense créer une association franco-américaine, réunir des familles des deux côtés de l'Atlantique. Car les Américains cultivent le devoir de mémoire, ils viennent régulièrement en France, pas seulement sur les plages du débarquement en Normandie ou en Provence. Tout les intéresse dans notre pays. En plus du devoir de mémoire, ce serait une bonne occasion de pratiquer les deux langues.



Le nez du bombardier Judith Lynn.

marsouin51

Messages : 41
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 59
Localisation : Witry-Lès-Reims -Champagne Ardenne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum