L'escadrille Cocotte a fêté ses cent ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'escadrille Cocotte a fêté ses cent ans

Message  marsouin51 le Mar 23 Avr - 8:12

L'escadrille Cocotte a fêté ses cent ans

Un Mirage F1 CR aux couleurs de la célèbre « Cocotte ».


Cette unité qui appartient à l'escadron 2/33 « Savoie », dernier à avoir séjourné sur la BA 112 « commandant Marin-la-Meslée » de Reims, a célébré un siècle d'existence, mais à Mont-de-Marsan.

Célébrer à la fois le centenaire d'une escadrille et les trente ans du Mirage F1 qui avait fait ses débuts sur la BA 112 « commandant Marin-la-Meslée » de Reims est un événement que l'armée de l'air n'a pas omis de fêter en mettant à l'honneur sur la BA 118 « colonel Rozanoff » de Mont-de-Marsan, l'escadron 2/33 « Savoie », dernière unité à avoir quitté la base rémoise à sa fermeture à l'été 2011. Il y séjournait depuis le 26 avril 1994. La cérémonie a été présidée par un Axonais natif de Fargniers, le général de corps aérien Bernard Ducateau, contrôleur général des armées. Y participaient des membres de l'association marnaise Edmond Marin la Meslée, Jean et Antoine Pieribattista.

Les Rémois ont été habitués à voir évoluer les trois escadrilles de cet escadron prestigieux qui après la Libye est encore intervenu tout récemment au Mali. Il s'agit de la Sal 6 « Mouette du Rhin », de la glorieuse BR 11 « Cocotte » et de la C 53 « Fanion ».
De la Marne à l'Argonne

L'alerte centenaire aux couleurs de laquelle un Mirage F1 CR a été décoré présente une cocotte de gueule à l'œil d'argent et de sable, regardant vers sénestre. Cette cocotte regarde vers l'arrière qui est la direction d'où vient le danger en combat aérien.

Fondée à La Brayelle près de Douai le 10 juin 1913, l'escadrille a été à l'origine dotée de Caudron G-3. Avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, elle est installée à Montmédy et mise à disposition du 2e corps d'armée. Elle est impliquée dans les combats de Belgique puis lors de la première bataille de la Marne. Ses pilotes se spécialisent dans le réglage d'artillerie.

En mars 1915, c'est en Meuse à Verdun qu'elle est rattachée au commandement de la région fortifiée. Elle opère alors sous les ordres du capitaine Vuillemin dans des missions photographiques de reconnaissance aérienne ainsi que dans des raids de mitraillage des tranchées adverses.

Dans le ciel de la bataille de Verdun

En septembre 1915, elle concourt à la grande offensive de l'armée française en Champagne et y effectue à la fois des réglages de tirs et des bombardements. Devenue une escadrille organique du 2e corps en février 1916, on la retrouve dans le ciel de la bataille de Verdun mais aussi dans celui de la Somme quelques semaines plus tard du côté de Villers- Bretonneux. Elle bombarde les gares de Péronne, Ham et Nesles.

En février 1917 après un court passage en Moselle, elle s'installe à Hourges entre Reims et Fismes pour préparer l'attaque d'avril du général Nivelle au Chemin des Dames. A la fin juillet, elle se déplace à Grigny mais reste marnaise. C'est depuis ce terrain qu'elle mène des missions photographiques au-dessus de la forêt d'Argonne au service du 31e corps d'armée.

En 1918, ses pilotes sont principalement engagés en Picardie et après la guerre et un temps d'occupation sur la rive gauche du Rhin, la « Cocotte » est intégrée au 33e régiment d'aviation en août 1920. En 1932, elle devient la 1re escadrille du 1er groupe de reconnaissance de la 33e escadre.


avatar
marsouin51

Messages : 41
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 60
Localisation : Witry-Lès-Reims -Champagne Ardenne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum