Derniers sujets
» Défilé du 14 Juillet 2017 à Bages (66) ( Photos de Raphaël )
Sam 15 Juil - 11:51 par marsouin Châtenay 92

» Réunion Secteur Bas Tech Réart à Montescot (66) le jeudi 29 juin 2017 (Photo de Raphaël)
Sam 1 Juil - 16:22 par marsouin Châtenay 92

» HOMMAGE à Martial COURBON , Ancien Combattant OPEX , Président de la section ACPG de BAGES (66)
Ven 23 Juin - 19:00 par marsouin Châtenay 92

» Commémoration du 8 mai 1945 et remise de la croix du combattant et de la TRN à un ancien OPEX à Saint Laurent de la Salanque (66),le 8 mai 2017.(Photos de Raphaël)
Mar 9 Mai - 23:02 par marsouin Châtenay 92

» Photos des réunions du bureau de la section ACPG de Bages .(Photos de Raphaël)
Lun 1 Mai - 10:34 par marsouin Châtenay 92

» Réunion Secteur Bas Tech Réart à Elne (66) le 23 février 2017 (Photo de Raphaël)
Sam 22 Avr - 21:37 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Départementale des ACPG-CATM des Pyrénées-Orientales, le 13 avril 2017 à Néfiac (66) (Photos de Raphaël)
Sam 22 Avr - 17:07 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Générale de la section ACPG-CATM de La Tour-Bas-Elne (66), le 06 avril 2017 .(Photos de Raphaël)
Sam 22 Avr - 16:30 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Générale de la section ACPG-CATM de Bages (66) , samedi 25 février 2017 (Photos de Raphaël).
Jeu 2 Mar - 15:36 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Générale de la section ACPG-CATM de Caudiès-de-Fenouillèdes (66) , jeudi 23 février 2017 .
Jeu 2 Mar - 15:07 par marsouin Châtenay 92

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 96 le Mer 7 Déc - 19:55

« Les nazis ont déportés ou fusillés 3 089 juifs dans le Rhône »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« Les nazis ont déportés ou fusillés 3 089 juifs dans le Rhône »

Message  Invité le Dim 31 Jan - 10:36



Le 65e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz est commémoré ce matin à Lyon. La région lyonnaise a payé un lourd tribut, notamment à cause de la présence de Klaus Barbie


Jean Levy
et l'association Fils et Filles de Déportés
Juifs de France
ont répertorié toutes les victimes / F. G.-L.

Combien y a-t-il eu de déportés de la région lyonnaise pendant la guerre de 39/45 ?

Jean Levy, délégué régional des Fils et Filles de Déportés Juifs de France : 3 089 juifs ont été déportés ou fusillées entre 42 et 44, dont 245 enfants. Pour autant, Lyon n'a pas été un gros centre de déportation. C'est 1944 qui a été la pire année avec 1 776 personnes déportées ou fusillées, à cause de Barbie et de la Gestapo qui se sont acharnés.

C'est là qu'est parti de Lyon le convoi de déportés 78 du 11 août 44 ?

Ce jour-là, entre 6 et 7 heures, Klaus Barbie a rassemblé environ 800 détenus de la prison de Montluc. Beaucoup de ceux qui n'ont pas été rassemblés, au moins 230, ont été exécutés sommairement une dizaine de jours plus tard à Saint-Genis-Laval et Bron. Les déportés ont été amenés à midi à la gare de la Guillotière. Ils ont été séparés en trois groupes : les résistants, les résistantes et les juifs (402 dont 27 enfants). Le train, composé de wagons de troisième classe, a quitté la gare vers 14 heures sous une forte chaleur.

Le voyage a été très long ?

Sabotage des voies, bombardements, destruction d'un pont, le convoi est arrivé cinq jours plus tard à Vittel, alors qu'il était à destination des camps de la région parisienne au départ. Il est resté trois jours à Vittel. La responsable de la Croix-Rouge a obtenu de l'escorte que les déportés descendent du train et reçoivent de la nourriture.

Puis le convoi est reparti ?

Les résistants hommes ont été débarqués après Strasbourg pour être emprisonnés au camp du Struthof. Le convoi a continué jusqu'à Francfort où les résistantes ont été dirigées sur le camp de Ravensbrück.

Il ne restait alors que les juifs dans les wagons ?

Ils ont continué à rouler vers l'Est et le 22 août, soit onze jours après le départ de Lyon, ils ont fini par atteindre le camp de Birkenau, à Auschwitz. A la stupeur des SS et des détenus du camp qui voyaient arriver pour la première et dernière fois un train de voyageurs sur la rampe installée en mai 1944 à l'intérieur du camp pour l'arrivage massif des centaines de milliers de juifs de Hongrie.

Que s'est-il alors passé ?

Les documents concernant l'origine du convoi avaient sans doute été égarés. Dans l'expectative, les SS ont décidé de mettre ces déportés en quarantaine dans une baraque du camp des Tsiganes. Il a fallu une quinzaine de jours pour que les SS se rendent compte qu'il ne s'agissait pas d'un convoi exceptionnel promis à un autre destin que les chambres à gaz ou la mort sous les coups. L'habituelle sélection a alors eu lieu le 7 septembre.

Tous les membres de ce convoi lyonnais ont été gazés ?

117 hommes furent sélectionnés pour le travail. Il en fut de même pour 63 femmes. Et au moins 222, considérés comme inaptes au travail, furent gazés.

Combien sont revenus d'Auschwitz ?

71, soit environ un cinquième des membres de ce convoi, ont survécu. Ce qui est peu et en même temps beaucoup par rapport aux convois précédents. Il y a eu des convois partis de France avec mille juifs sans qu'aucun ne survive.

Quelle place occupe ce convoi dans l'Histoire ?

Il a été l'un des trois principaux chefs d'accusation retenus à charge contre Klaus Barbie lors de son procès en 1987. Les survivants de ce convoi sont venus y témoigner.

Propos recueillis par François Guttin-Lombard

Commémoration de la libération du camp d'Auschwitz,
ce dimanche à 11 heures au Veilleur de Pierre,
place Bellecour à Lyon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum