Derniers sujets
» Défilé du 14 Juillet 2017 à Bages (66) ( Photos de Raphaël )
Sam 15 Juil - 11:51 par marsouin Châtenay 92

» Réunion Secteur Bas Tech Réart à Montescot (66) le jeudi 29 juin 2017 (Photo de Raphaël)
Sam 1 Juil - 16:22 par marsouin Châtenay 92

» HOMMAGE à Martial COURBON , Ancien Combattant OPEX , Président de la section ACPG de BAGES (66)
Ven 23 Juin - 19:00 par marsouin Châtenay 92

» Commémoration du 8 mai 1945 et remise de la croix du combattant et de la TRN à un ancien OPEX à Saint Laurent de la Salanque (66),le 8 mai 2017.(Photos de Raphaël)
Mar 9 Mai - 23:02 par marsouin Châtenay 92

» Photos des réunions du bureau de la section ACPG de Bages .(Photos de Raphaël)
Lun 1 Mai - 10:34 par marsouin Châtenay 92

» Réunion Secteur Bas Tech Réart à Elne (66) le 23 février 2017 (Photo de Raphaël)
Sam 22 Avr - 21:37 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Départementale des ACPG-CATM des Pyrénées-Orientales, le 13 avril 2017 à Néfiac (66) (Photos de Raphaël)
Sam 22 Avr - 17:07 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Générale de la section ACPG-CATM de La Tour-Bas-Elne (66), le 06 avril 2017 .(Photos de Raphaël)
Sam 22 Avr - 16:30 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Générale de la section ACPG-CATM de Bages (66) , samedi 25 février 2017 (Photos de Raphaël).
Jeu 2 Mar - 15:36 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Générale de la section ACPG-CATM de Caudiès-de-Fenouillèdes (66) , jeudi 23 février 2017 .
Jeu 2 Mar - 15:07 par marsouin Châtenay 92

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 96 le Mer 7 Déc - 19:55

Le commandant Matelly est viré de la gendarmerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le commandant Matelly est viré de la gendarmerie

Message  marsouin Châtenay 92 le Ven 26 Mar - 13:56

Le commandant Matelly est viré de la gendarmerie


Le chef d'escadron Jean-Hugues Matelly a été radié des cadres de la gendarmerie nationale par "mesure disciplinaire" par un décret du président de la République, nous apprend l'AFP. Cette mesure, qui fait l'objet d'un décret du 12 mars, a été "signifiée ce jeudi" à l'intéressé, a précisé son avocat Me David Dassa-Le Deist. La Direction générale de la gendarmerie a été prévenue de cette décision le 22 mars.
L'officier ne sera plus gendarme dès ce soir minuit. Si la décision est éxécutoire, il reste des voies de recours auprès du Conseil d'Etat; d'abord en référé puis sur le fond.
Interrogé par nos soins, le commandant Matelly se déclare "surpris et atterré. Surpris par ce qu'après plusieurs mois d'attente,j'espérais que la sagesse l'emporterait. Atterré par la gravité de la sanction par rapport aux faits qui me sont reprochés".
Courant octobre 2009, un conseil d'enquête de la gendarmerie avait proposé la "radiation des cadres" de cet officier supérieur visé par une procédure disciplinaire pour "manquement grave" à son obligation de réserve. La décision de suivre la proposition de sanction appartenait en dernier ressort au président de la République.
Connu pour ses positions contestataires au sein de la Gendarmerie, très proche du forum Gendarmes et citoyens, Jean-Hugues Matelly est sanctionné pour s'être prononcé publiquement contre le rapprochement police-gendarmerie et le rattachement de son arme au ministère de l'Intérieur. L'officier expliquait s'être exprimé comme chercheur associé au CNRS, ce qu'il est également, au sein du Cesdip, un groupe animé par le sociologue Laurent Mucchielli, très hostile à la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy.
Jean-Hugues Matelly avait pourtant reçu également le soutien d'Alain Bauer, un proche et conseiller du chef de l'Etat, mais cela ne semble pas avoir suffi.
Cette sanction est rarissime. Même si Matelly était assez isolé au sein de la Gendarmerie, elle risque d'attiser les tensions dans un corps qui vit très mal son rapprochement forcé avec la Police.
Cet officier est sanctionné pour s'être exprimé. Dans un contexte bien plus grave, le général de Bollardière n'avait pas été rayé des cadres, à la suite de ses propos dénonçant la torture en Algérie, qui lui avait pourtant deux mois de forteresse. Quant aux officiers de gendarmerie, condamnés au pénal dans l'affaire des paillotes corses, ils n'ont pas fait l'objet de sanctions disciplinaires.
avatar
marsouin Châtenay 92
Admin

Messages : 854
Date d'inscription : 06/02/2009
Age : 64
Localisation : PERPIGNAN (66000)

Voir le profil de l'utilisateur http://famille-raphael.forumactif.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum