Derniers sujets
» Inauguration du Rond-Point des Anciens-Combattants , avec l'apposition d'une plaque commémorative en hommage à Martial COURBON Adjudant-Chef , Président des Anciens-Combattants ACPG de Bages .(Photographies de Raphaël ALVAREZ)
Mer 20 Juin - 16:13 par marsouin Châtenay 92

» Médailles de Monsieur Jean BOUTQUIN ancien du 3ème RIMa de Vannes et ancien du Tchad .
Dim 3 Juin - 14:16 par marsouin Châtenay 92

» Décorations Militaires de Manuel ALVAREZ , ancien du 126ème Régiment d'Infanterie de Brive-la-Gaillarde et du 6ème Régiment d'Infanterie en Algérie en Afrique Française du Nord .
Ven 1 Juin - 14:46 par marsouin Châtenay 92

» ancien de l'APRONUC mission cambodge 3eme mandat
Mer 16 Mai - 8:39 par Gildas

» port de médailles militaires et civils
Lun 7 Mai - 10:44 par koala2425

» Hommage au Colonel Arnaud BELTRAME . ( Source du site Soldat de France )
Dim 1 Avr - 18:44 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Générale du Comité Languedoc-Roussillon des Joinvillais , samedi 17 février 2018 à Cabrières dans le département de l'Hérault (n°34)
Dim 18 Fév - 16:58 par marsouin Châtenay 92

» Cérémonie commémorative des militaires Français morts à la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie , à Port-Vendres le mardi matin 05 décembre et le soir à BAGES.
Mer 6 Déc - 15:39 par marsouin Châtenay 92

» Cérémonie de remise du fanion de la Préparation Militaire Marine a eu lieu le Samedi 2 décembre 2017 à la Caserne Gallieni de Perpignan .
Dim 3 Déc - 19:13 par marsouin Châtenay 92

» Hélicoptère Sikorsky H-34
Ven 1 Déc - 17:09 par marsouin Châtenay 92

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 96 le Mer 7 Déc - 19:55

Joseph Joffre Maréchal de France.

Aller en bas

Joseph Joffre Maréchal de France.

Message  marsouin Châtenay 92 le Mer 30 Juin - 16:07

FRANCE

Joseph JOFFRE
Maréchal de FRANCE né à RIVESALTES.



Joseph JOFFRE



Joseph JOFFRE
Maréchal de FRANCE



Joseph JOFFRE est né à RIVESALTES le 12 janvier 1852 de Gilles JOFFRE, tonnelier, et Catherine PLAS.

Il intègre l'école polytechnique et en sort lieutenant en 1874. Intégré dans le génie, il est tout d'abord placé à Versailles et y participe à la reconstruction de l’enceinte fortifiée de Paris.

Marié tôt et veuf tout aussi tôt, il part alors en Extrême-Orient où la France s'étends. Il participe en 1885 à la fortification de la ville de Keelung à Formose (actuel Taïwan), puis il se rend au Tonkin pour organiser sa défense en tant que chef du génie à Hanoï.

Il fait un bref retour en France pour dispenser des cours de fortification à l’école d’application de Fontainebleau. Il repart rapidement au Soudan où il conduira la construction du chemin de fer de Kayes à Bamako, puis il reçoit le commandement de la région nord-ouest. Il force Tombouctou en 1894 et organise le pays en dépit de l’hostilité du gouverneur. En 1900 il se rend à Madagascar où il crée le camp retranché de Diégo-Suarez. Général de brigade en 1902, ensuite directeur du Génie à Paris, il reçoit sa troisième étoile en 1905. En 1910, il devient vice-président du Conseil supérieur de la guerre.  La même année, la réorganisation du haut commandement fait de lui, avec le titre de chef d’état-major général, le chef incontesté de l’armée française.

En 1914 alors que la guerre éclate il tente de contenir l'armée allemande qui déferle sur le territoire national. Face à l'impossibilité d'acheminer rapidement les réservistes sur le front, il fait réquisitionner des milliers de taxis pour pallier la déficience des trains. C'est la bataille de la Marne qui verra l'arrêt de la progression allemande.


Le musée Joffre, à Rivesaltes, dans sa maison natale.


Jusqu'en 1916 il se maintient au sommet de l'exécutif militaire, mais son intransigeance lui joue des tours. En décembre 1916 Joffre est remplacé par le général Nivelle, mais élevé en échange au rang de Maréchal le 25 décembre 1916. En 1917, il effectue une mission aux États-Unis pour préparer l’entrée en guerre de ce pays. Le maréchal y reçoit un accueil triomphal.

Après la guerre il rentre en France et se retranche pour rédiger ses mémoires. Il entre alors à l'Académie Française.

 Devant son domicile, à l'annonce de l'armistice en 1918.


Le Maréchal Joffre décède le 5 janvier 1931. Il sera enterré dans le jardin de la châtaigneraie à Louveciennes, dans les Yvelines, après des funérailles nationales.

Au sujet de sa statue, à Rivesaltes...

Avez vous remarqué comme il se dégage un sentiment de sérénité de cette statue ? Mais c'est aussi un sentiment d'attente, dû au fait que le cheval est à l'arrêt, les quatre sabots au sol. Cette posture est une marque des grands hommes n'étant pas mort au combat.

Sur le côté du piédestal, il est mentionné une citation de Joseph Joffre :

Au moment où s'engage une bataille dont dépend le salut du pays il importe de rappeler à tous que le moment n'est plus de regarder en arrière. Tous les efforts doivent être employés à attaquer et refouler l'ennemi.

Une troupe qui ne peut plus avancer devra coûte que coûte garder le terrain conquis et se faire tuer sur place plutôt que de reculer. Dans les circonstances actuelles aucune défaillance ne peut être tolerée.


Le tombeau de Joffre à Louveciennes.
avatar
marsouin Châtenay 92
Admin

Messages : 881
Date d'inscription : 06/02/2009
Age : 65
Localisation : PERPIGNAN (66000)

Voir le profil de l'utilisateur http://famille-raphael.forumactif.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum