Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 5 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 96 le Mer 7 Déc - 19:55

Le fusil MAS 36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le fusil MAS 36

Message  marsouin Châtenay 92 le Ven 2 Juil - 7:53

Le fusil MAS 36



Le Mas 36


Le fusil modèle 1936 est adopté par l'armée française pour remplacer le Lebel modèle 1886/93 ainsi que les armes du système Berthier modèle 07/15M16 et 1892M16. Il était fabriqué par la Manufacture d'armes de Saint-Étienne. L'arme, utilisée pendant près de 4 décennies, est appelée simplement MAS 36 par ses utilisateurs militaires. L'arme se présente comme une logique évolution-simplification du système Mauser dont il emprunte le magasin de 5 cartouches en quinconce. La culasse, elle, est largement simplifiée: elle comporte deux tenons de verrouillage dans sa partie arrière et ne se compose que de 5 éléments démontables :


1.le corps de la culasse ;
2.le bouchon arrière ;
3.le percuteur ;
4.le ressort du percuteur ;
5.l'extracteur (en théorie non amovible) ;
6.Une baïonnette cruciforme de type Lebel est rentrée dans un tube du garde main, sous le canon. Pour la fixer on la sort par le bouchon et on la retourne en encliquetant le bouchon dans le tube.


Une des autres caractéristiques de cette arme est de ne pas posséder de sureté, car selon la doctrine française, elle devait être approvisionnée en munitions au tout dernier moment. la crosse est relativement courte, la poignée fine, en rapport avec la taille moyenne des français de cette époque mais on pouvait en adapter la longueur en ajoutant des cales dans le sabot de crosse en caoutchouc. Les derniers descendants du système MAS 36, sont les fusils réglementaires de précision FR-F1 et FR-F2 pour tireurs d'élite (qui ont des pièces compatibles avec un MAS 36 comme des ressorts internes ou des crosses parfaitement interchangeables), dont le lien de parenté avec leur ainé est indéniable.

Il fut remplacé à partir des années 1950 par le Fusil Semi-Automatique MAS 49 et MAS 49/56, pour les premières lignes.


Versions et dérivés :

Il existe 8 versions du MAS 1936.

MAS 36 premier modèle :

Les garnitures métalliques sont noires, cuites au four. Sa production date d'avant la 2ème guerre mondiale.

MAS 38 TR (tir réduit) Calibre 5,5 :

C'est un MAS 36, doté d'un canon de calibre .22, que l'on utilise en chargeant le magasin avec des cartouches-relais contenant un percuteur transformant la percussion centrale en percussion annulaire et une cartouche de calibre .22 Long. Cette transformation, si elle avait le défaut d'exiger l'emploi de ces coûteuses cartouches-relais, permettait d'entraîner les recrues au tir à répétition comme avec l'arme militair een calibre 7,5 mm. L'entrée en service de cette arme fut retardée par la déclaration de guerre. Les premiers exemplaires ne furent livrés que vers 1942 et servirent à l'entraînement de l'armée d'armistice. Après-guerre, l'armée française préféra utiliser pour l'instruction diverses carabines calibre .22 comme la Mauser/MAS 45ou la "Falke".


MAS 36 deuxième modèle :

Les garnitures métalliques sont phosphatées (vert-olive). Sa production date d'après 2ème guerre mondiale. C'est la version la plus produite avec sa dérivée, le MAS 36/51. Elle a équipé les troupes de réservistes (le fusil MAS 49/56 usait trop facilement les cartouches), la gendarmerie...


MAS 36 CR 39 :

Version munie d'une crosse repliable (en aluminium) adoptée en 1939 par les chasseurs alpins. Le canon est légèrement plus court que sur le MAS 36. Elle fut utilisée à Narvik pour la première fois en mai-juin 1940. Après 1945, elle fut distribuée aux parachutistes français combattant en Indochine et en Algérie, mais ils préféraient l'USM1/2 semi-automatique, aussi précise quoi que moins puissante.


MAS 36 LG 48 :

C'est un MAS 36 muni d'un canon renforcé et d'une alidade de visée permettant de tirer la grenade à fusil 1937. Il a été adopté en 1948 et employé en Indochine.


MAS 36/51 :

Ce modèle est doté d'un canon fait pour lancer des grenades à empennage de 22 mm en tir antipersonnel, antichar ou d'exercice en tir tendu ou tir vertical. Certains exemplaires ont été équipés d'un manchon de type « tromblon » destiné au tir de lacrymogènes et fumigènes pour les opérations de maintien de l'ordre.


MAS FUSTAN :

C'est un MAS 36 d'instruction fonctionnant sans nécessiter l'emploi de cartouches-relai, comme sur le MAS 36 calibre 5,5 de tir réduit (TR) fabriqué en petite quantité par la MAS pour l'armée d'Armistice.Le MAS FUSTAN est une arme à un coup, dotée d'un canon lourd, sous lequel se trouve un tube creux pouvant être lesté pour servir de contre-poids. Il est équipé d'une hausse micrométrique à dioptre copiée sur la hausse Lyman N°48. Cette arme a probablement été fabriquée à la MAS après-guerre, en utilisant des pièces de présérie Fabriquée par la section d'essai (SE)de la MAS, en vue de l'adoption d'un fusil d'entraînement en calibre .22 plus simple d'emploi que le MAS 36 calibre 5,5 T.R.: me MAS 36 au calibre 5,5 type S.E MAS 1942. Cette arme n'ayant jamais été adoptée, un petit lot de pièces restait disponibles, qui furent assemblées à la MAS sur commande de la fédération des unions et sociétés de tir d'Afrique du Nord (FUSTAN). Le nombre d'armes montées fut probablement inférieur à 200 (le numéro de série le plus élevé connu est 191). Beaucoup furent détruites lorsque les "Pieds Noirs" durent quitter hâtivement l'Algérie après les accords d'Evian. C'est donc une version très rare.
En plus de la France (Armée de Terre, Armée de l'Air, Marine nationale, gendarmerie), il était encore utilisé dans le milieu des années 1980, notamment comme arme d'instruction en ecole de gendarmes auxiliaires, les 1 200 000 fusils MAS 36 furent réglementaires dans (parfois encore) les armées de nombreuses anciennes colonies françaises en Afrique (Algérie, Bénin, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée, Guinée-Bissau, Madagascar, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Seychelles et Tchad). De même, il a été fourni aux supplétifs levés au Cambodge, Laos et dans l'État du Viêt Nam lors de la Guerre d'Indochine. Il se retrouva ainsi aux mains du Viêt Minh. Pendant la Guerre du Vietnam, il termina sa carrière militaire indochinoise dans les rangs des frères ennemis du Viêtcong et de l'ARVN. De nos jours, rechambré ou avec un canon neuf, il fait la joie d'amateurs d'armes réglementaires françaises dans les stands de tir sportifs.
De plus, il faut noter une certaine diffusion dans le domaine de la chasse avec l'armurier FOURNIER qui a produit des MAS chambrés en 7x54. Ces armes sont fabriquées en diverses finitions, avec divers organes de visée. Leur utilisation est problèmatique car la cartouche 7x54 n'est plus fabriquée et que les outils de rechargement doivent être fabriqués sur mesure, ce qui complique encore le rechargement.


Données numériques :

MAS 36 :

Munition : 7,5 mm 1929C
Longueur : 1,02 m
Canon : 57,5 cm
Masse du fusil vide : 3,7 kg
Masse du fusil chargée : 3,95 kg
Magasin: 5 cartouches


MAS 36 CR 39 :

Munition : 7,5 mm 1929C
Longueur de l'arme : 88,3 cm
Longueur de l'arme crosse repliée: 62,5 cm
Longueur du canon : 45 cm
Masse du fusil vide : 3,745 kg
Masse du fusil chargé : 3,995 kg
Magasin: 5 cartouches


MAS 36 LG 48 :

Munition : 7,5 mm 1929C
Longueur de l'arme : 1,02 m
Longueur du canon : 57,5 cm
Masse du fusil vide : 3,8 kg
Masse du fusil chargé : 3,92 kg
Magasin: 5 cartouches


MAS 36 M 51 :

Munition : 7,5 mm 1929C
Longueur de l'arme : 1,07 m
Longueur du canon : 62 cm
Masse du fusil vide : 4,22 kg
Masse du fusil chargé : 4,34 kg
Magasin: 5 cartouches
avatar
marsouin Châtenay 92
Admin

Messages : 863
Date d'inscription : 06/02/2009
Age : 64
Localisation : PERPIGNAN (66000)

Voir le profil de l'utilisateur http://famille-raphael.forumactif.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum