Derniers sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 8 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 8 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 96 le Mer 7 Déc - 19:55

Passation de témoin à l’Ordre de la Libération(Source Ministère des Armées Françaises)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Passation de témoin à l’Ordre de la Libération(Source Ministère des Armées Françaises)

Message  marsouin Châtenay 92 le Ven 16 Nov - 20:35

Mise à jour : 16/11/2012 18:43 - Auteur : EV Chaumeil

La direction de l’Ordre de la Libération a transféré ses attributions à cinq communes, dont Paris, lors d’une cérémonie présidée par le Premier ministre, M. Jean-Marc Ayrault, dans la Cour d’Honneur de l’Hôtel des Invalides. Cette passation de pouvoirs du conseil de l’Ordre à un Conseil des villes de France permettra à ce symbole de la Résistance de survivre aux derniers Compagnons.



La cérémonie s'est déroulée aux Invalides à Paris le 16 novembre 2012 - CCH Chatard/DICOD

72 ans jour pour jour après la création de l’Ordre de la Libération par le Général de Gaulle, la cérémonie tourne une page dans l’histoire du deuxième ordre national français et de ses membres, les Compagnons, dont font partie les villes de Paris, Nantes, Grenoble, Vassieux-en-Vercors et l’Ile de Sein. «Ces cinq Communes, Compagnons de la Libération, sont porteuses des valeurs de la Résistance. Elles portent plus que d'autres la mémoire héroïque de la France combattante, à qui nous devons notre liberté.(...) Grâce à l'action vigilante du Conseil national des Communes Compagnons de la Libération, avec le soutien déterminé du gouvernement de la République, la flamme du souvenir ne s'éteindra pas», a expliqué M. Jean-Marc Ayrault lors de son allocution.

Après le décès en octobre dernier de Roland de la Poype, pilote aux multiples victoires aériennes, il ne reste aujourd’hui que 23 Compagnons de la Libération vivants sur les 1 038 titulaires de la médaille. Car la Croix de la Libération, récompense spéciale destinée à ceux qui se sont illustrés dans la libération de la France et de son Empire pendant la Seconde Guerre mondiale, n’est plus attribuée depuis 1946. La disparation des récipiendaires au fil du temps ne laissait donc aucune possibilité de pérennité de cette institution.



Les cinq maires des villes constituant le Conseil national des Communes Compagnon de la Libération étaient présents à cette occasion - CCH Chatard/DICOD

De la transformation de l’Ordre dépendait sa propre survie. Ainsi, le 26 mai 1999 une loi adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale et le Sénat a créé un organisme, le Conseil national des Communes « Compagnon de la Libération ». Le décret d’application de cette loi est entré en vigueur le 16 novembre 2012. Ce nouveau Conseil national assurera désormais la succession du Conseil de l’Ordre et la continuité de l’action de l’Ordre de la Libération. « Il est cohérent que les villes reprennent le flambeau commente le colonel (ER) Loïc Le Bastard, Secrétaire Général de la Chancellerie de l’Ordre, puisqu’elles sont Compagnons au même titre que les personnes physiques. Pierre Mesmer, ancien premier ministre et Chancelier de l’Ordre m’a dit un jour : "Il faut que l’Ordre vive et qu’il rayonne plus tard ". Aujourd’hui son vœux s’accompli ».

Désormais gardien de la mémoire combattante, le Conseil national des Communes a pour mission d’assurer les traditions de l’Ordre, de gérer son musée parisien, ses archives et d’organiser les cérémonies commémoratives de l’appel du 18 juin et de la mort du général de Gaulle, le 9 novembre, à Colombey-les-Deux-Églises. Les villes ont également la responsabilité de porter devant les générations futures le patrimoine immatériel de l’Ordre et pourront mettre en œuvre des initiatives pédagogiques avec l’Education nationale.



La cérémonie de transfert de l'Ordre de la Libération qui s'est déroulée le 16 novembre 2012 était présidée par le Premier ministre qui était notamment accompagné du ministre de la Défense et du ministre délégué, chargé des Anciens combattants - CCH Chatard/DICOD

Les maires en exercice des cinq collectivités siègent au conseil d’administration au côté des derniers Compagnons. La présidence tournante sera pour la première fois assurée par Patrick Rimbert, maire de Nantes et l’actuel Chancelier, Monsieur Fred Moore, sera le premier délégué national du Conseil. Pour autant les Compagnons ne sont pas écartés puisque, ayant chacun une voix, ils interviendront dans le fonctionnement de l’Ordre. Enfin, les unités militaires titulaires de la Croix de la Libération seront naturellement étroitement associées aux initiatives et aux manifestations. Selon Vladimir Trouplin, conservateur du musée, cette transmission de la flamme de la Résistance correspond à l’esprit que s’en faisait le général de Gaulle, seul grand maître de l’Ordre : « L’Ordre étant circonstanciel car lié à la libération, le général avait anticipé sa disparation en évoquant le témoignage futur des collectivités, dans une lettre adressée à son chancelier en janvier 1946
avatar
marsouin Châtenay 92
Admin

Messages : 872
Date d'inscription : 06/02/2009
Age : 64
Localisation : PERPIGNAN (66000)

Voir le profil de l'utilisateur http://famille-raphael.forumactif.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum