Derniers sujets
» Défilé du 14 Juillet 2017 à Bages (66) ( Photos de Raphaël )
Sam 15 Juil - 11:51 par marsouin Châtenay 92

» Réunion Secteur Bas Tech Réart à Montescot (66) le jeudi 29 juin 2017 (Photo de Raphaël)
Sam 1 Juil - 16:22 par marsouin Châtenay 92

» HOMMAGE à Martial COURBON , Ancien Combattant OPEX , Président de la section ACPG de BAGES (66)
Ven 23 Juin - 19:00 par marsouin Châtenay 92

» Commémoration du 8 mai 1945 et remise de la croix du combattant et de la TRN à un ancien OPEX à Saint Laurent de la Salanque (66),le 8 mai 2017.(Photos de Raphaël)
Mar 9 Mai - 23:02 par marsouin Châtenay 92

» Photos des réunions du bureau de la section ACPG de Bages .(Photos de Raphaël)
Lun 1 Mai - 10:34 par marsouin Châtenay 92

» Réunion Secteur Bas Tech Réart à Elne (66) le 23 février 2017 (Photo de Raphaël)
Sam 22 Avr - 21:37 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Départementale des ACPG-CATM des Pyrénées-Orientales, le 13 avril 2017 à Néfiac (66) (Photos de Raphaël)
Sam 22 Avr - 17:07 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Générale de la section ACPG-CATM de La Tour-Bas-Elne (66), le 06 avril 2017 .(Photos de Raphaël)
Sam 22 Avr - 16:30 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Générale de la section ACPG-CATM de Bages (66) , samedi 25 février 2017 (Photos de Raphaël).
Jeu 2 Mar - 15:36 par marsouin Châtenay 92

» Assemblée Générale de la section ACPG-CATM de Caudiès-de-Fenouillèdes (66) , jeudi 23 février 2017 .
Jeu 2 Mar - 15:07 par marsouin Châtenay 92

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 7 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 7 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 96 le Mer 7 Déc - 19:55

France-Tchad : stratégie et pétrole.(Sources du journal L'Humanité)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

France-Tchad : stratégie et pétrole.(Sources du journal L'Humanité)

Message  marsouin Châtenay 92 le Mar 15 Sep - 8:33

France-Tchad : stratégie et pétrole




Article paru
le 5 novembre 2007



France-Tchad : stratégie et pétrole
Intégré au dispositif militaire français, le pays intéresse aussi les États-Unis.
Ancienne colonie française, indépendant depuis 1960, le Tchad est au carrefour entre l’Afrique arabe et l’Afrique noire. Il n’a jamais cessé d’être d’une importance stratégique pour Paris, de par sa position centrale sur le continent africain mais aussi par son rôle dans le dispositif militaire français. Ce qui explique que les différents présidents, de Valéry Giscard d’Estaing à Nicolas Sarkozy, en passant par François Mitterrand et Jacques Chirac, se soient toujours accommodés des changements de régime, de la pauvreté et des atteintes aux droits de l’homme.

D’autant que les troupes françaises ne sont jamais loin. La première intervention française date de 1968. En 1976, un accord de coopération militaire technique est signé entre la France et le Tchad, auquel sera adjoint, en 1990, un protocole additif relatif au stationnement des troupes françaises. C’est donc de façon tout à fait officielle qu’en 1983 la France monte l’opération « Manta » afin de contrer une offensive libyenne en direction de la capitale, N’Djamena. Ce qui permettra à Hissène Habré de rester au pouvoir. Rebelote en 1987 : le dispositif aérien « Épervier » (qui compte actuellement 1 300 soldats français) est activé pour « nettoyer » le nord du pays, tenu par Goukouni Oueddei. Pourtant, Habré sera renversé par un certain Idriss Déby, son ancien allié, qui prend le pouvoir en 1990. Il est appuyé par les guerriers zaghawa, dont beaucoup sont originaires du Darfour.

Idriss Déby a fait beaucoup de chemin depuis. Il est désigné président de la République par le Mouvement patriotique du salut (MPS), qu’il dirigeait, le 28 février 1991. Il remportera toutes les élections présidentielles suivantes, sans que Paris n’y trouve à redire, alors que l’opposition dénonce la validité des scrutins. Les relations franco-tchadiennes sont bien sous les couleurs kaki. En avril 2006, les troupes françaises viennent encore épauler le pouvoir en place. Les Mirage tricolores tirent même sur une colonne du Front uni pour le changement (FUC) qui allait entrer dans N’Djamena. Enfin, le déploiement de la force européenne (Eufor), à la frontière du Tchad, pour sécuriser les camps, s’est fait avec la volonté acharnée de la France (elle compose d’ailleurs la moitié des effectifs), malgré les réticences des autres Européens, notamment la Grande-Bretagne et l’Allemagne.

Pourtant, depuis quelques années, la couleur de ces relations se teinte plutôt du gris du pétrole. Les gisements mis au jour sont exploités, depuis 2003, et sans la bévue d’Elf, qui s’est retirée du projet pétrolier tchadien en 1999, les compagnies françaises toucheraient des dividendes. Au lieu de cela, Exxon-Mobil et Chevron-Texaco (États-Unis) se partagent les bénéfices avec la malaise Petronas. Les répercussions géopolitiques évidentes ne doivent rien au hasard : alors que pour le moment 15 % des importations de pétrole américaines proviennent des pays africains, celles-ci devraient passer à 25 % au cours des dix prochaines années. Cela alors que la présence militaire américaine sur le continent africain se fait de plus en plus importante. Un atout dans la manche d’Idriss Déby face à la France.

Pierre Barbancey
avatar
marsouin Châtenay 92
Admin

Messages : 854
Date d'inscription : 06/02/2009
Age : 64
Localisation : PERPIGNAN (66000)

Voir le profil de l'utilisateur http://famille-raphael.forumactif.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum